X

We detected that you log in from the United States, do you want to visit our US website?  Cliquez ici Parcourir les régions

Choisissez une marque

Forte progression de l’activité et des résultats au premier semestre 2015

Paris, le 29 juillet 2015 - Ingenico Group (Euronext : FR0000125346 - ING) annonce aujourd'hui ses états financiers revus pour le premier semestre 2015 clos le 30 juin.

  • Chiffre d’affaires : 1058 millions d’euros
    • +15% en données comparables 1
    • +50% en données publiées
  • Croissance sur tous les territoires ; les Etats-Unis deviennent le deuxième pays du Groupe après la Chine  
  • EBITDA en croissance de 37% 2 représentant 23,6% du chiffre d’affaires
  • Résultat net, part du Groupe : 122 millions d’euros, en progression de 63% (publié) 
  • Objectifs 2015 relevés 
    • Objectif de croissance (à données comparables) : entre 10% et 12% 
    • Objectif de Marge d’EBITDA : ≥ 22%

Philippe Lazare, Président-directeur général d’Ingenico Group, a commenté :

Ingenico Group a démontré une nouvelle fois ce semestre sa capacité à poursuivre sa transformation tout en réalisant des performances remarquables. Notre modèle multi-local nous permet d’enregistrer une croissance soutenue sur l’ensemble des zones. Les performances réalisées par la division e-Payments attestent de la bonne dynamique d’intégration de GlobalCollect. Forts de cette dynamique, nous relevons les objectifs financiers 2015, tant en terme de chiffres d’affaires que de marge d’EBITDA. Nous avons par ailleurs continué à avancer rapidement sur nos projets clés avec le déploiement de nos solutions cross-canal et le lancement commercial de Telium Tetra qui démarre conformément au plan. 
Ingenico Group est idéalement placé pour saisir toutes les opportunités de croissance de l’industrie du paiement. »

Comptes du premier semestre 2015

Pour faciliter la lecture de la performance du Groupe, certaines données financières consolidées du premier semestre 2015 sont comparées à des données non revues retraitées et ajustées (« pro forma ») à effet du 1er janvier 2014,  de l’entrée dans le périmètre de GlobalCollect, intervenue au cours de l’exercice 2014. Voir Annexe 4

 

Chiffres clés

Chiffre d’affaires en croissance organique de 15% 

Suite à l’évolution du périmètre de ses activités, Ingenico Group est désormais structuré autour de cinq divisions : Europe & Afrique (ex-SEPA et EMEA, sans le Moyen Orient), Asie-Pacifique et Moyen-Orient, Amérique latine, Amérique du Nord et e-Payments.

Performance du semestre 

Au cours du premier semestre 2015, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 1058 millions d’euros, en hausse de 50% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 68 millions d’euros et la contribution de 196 millions d’euros de GlobalCollect sur le semestre. Le Groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 725 millions d’euros pour l’activité des Terminaux de paiement et 333 millions d’euros pour celle des Services de paiement. 

En données comparables 1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 15% portée par une croissance à deux chiffres sur les deux segments d’activité. La croissance significative de l’activité Terminaux (+15%) s’appuie sur la présence multi-locale du Groupe, qui continue de bénéficier de la migration EMV aux Etats-Unis, de l’expansion du NFC (environ 80% des livraisons de terminaux Telium) et de la poursuite de l’équipement des pays émergents. Par ailleurs, l’activité Services de paiement est en progression de 16%, soutenue à la fois par la bonne dynamique du marché de l’e-commerce, celle des services de paiement en magasin, et des premiers contrats cross-canal.

Toutes les régions ont contribué à la croissance du Groupe. En Europe-Afrique, le Groupe a bénéficié de la bonne dynamique des pays matures à la fois sur l’activité des terminaux ainsi que des services de paiement en magasin. Ingenico Group a accéléré sa progression en Amérique du Nord et plus particulièrement aux Etats-Unis (>+90%), qui sont devenus le deuxième pays du Groupe au premier semestre. Le Groupe a poursuivi sa forte expansion dans les pays émergents, notamment en Chine et au Brésil.

La division e-Payments affiche une forte croissance, tirée par l’ensemble des entités et des zones géographiques, en particulier APAC et Amérique latine. Les marchés historiques (Travel et Gaming) sont toujours très dynamiques, et de premiers contrats importants ont été conclus sur de nouveaux marchés verticaux, notamment celui de l’éducation en ligne. Ces performances reflètent la bonne dynamique d’intégration de GlobalCollect.


Performance du deuxième trimestre 

Au deuxième trimestre 2015, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 560 millions d’euros, en hausse de 48% en données publiées, intégrant un effet de change positif de 37 millions d’euros et la contribution de 100 millions d’euros de GlobalCollect sur le trimestre. Le chiffre d’affaires s’élève à 388 millions d’euros pour les Terminaux et 172 millions d’euros pour les Services de paiement.

En données comparables 1, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 14% par rapport au deuxième trimestre 2014. La performance de l’activité Terminaux (+13%) s’appuie sur le dynamisme des marchés chinois et américain tandis que la croissance de l’activité des Services de paiement (+16%) a été tirée par la bonne performance sur l’ensemble des activités.

Au cours du deuxième trimestre, le Groupe a enregistré une forte croissance organique sur l’ensemble des divisions où il déploie avec succès sa stratégie différenciée par zone géographique. La performance par division par rapport au T2’14, à périmètre et taux de changes constants, s’établit comme suit :

  • Europe-Afrique (+8%) : Le Groupe a enregistré une performance solide sur la zone, en dépit de la situation économique en Russie. En Italie, le Groupe a renoué ce trimestre avec la croissance du fait de la mise en œuvre de nouvelles dispositions fiscales. L’Allemagne a bénéficié d’un nouveau cycle de remplacement des terminaux ; les Services de paiement y sont aussi bien orientés, les chiffres étant par ailleurs favorablement impactés, sur la période, par un changement de comptabilisation. Le Groupe a obtenu en parallèle le renouvellement de contrats auprès d’acquéreurs et de distributeurs majeurs au Royaume-Uni, lui permettant de poursuivre le renforcement de sa position dans le pays. Ingenico Group a poursuivi sa progression dans les marchés émergents, comme par exemple en Roumanie. Le Groupe a par ailleurs continué de se développer sur les Services de paiement en magasin en Europe de l’Ouest où il a réalisé des avancées commerciales grâce à son offre cross-canal.
  • Asie Pacifique et Moyen-Orient (+8%) : Ingenico Group a poursuivi son développement soutenu en Chine (+22%) grâce à l’offre complète de Landi, sa filiale locale, lui permettant de capter la croissance du marché dans le secteur bancaire. Le Groupe a en parallèle enregistré une performance plus forte qu’attendue en Inde, portée par le programme d’incitation fiscale mis en place par le gouvernement pour favoriser l’essor des paiements électroniques ; cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres. Les bonnes performances sur la zone ont toutefois été affectées par un changement de saisonnalité de certains appels d’offre de banques en Indonésie alors que les dynamiques de marché restent solides. La Turquie est en retrait ce trimestre mais les certifications en cours devraient permettre un retour à la croissance sur les prochains trimestres.
  • Amérique latine (+37%): La croissance sur la région repose essentiellement sur un fort niveau d’investissement des principaux acquéreurs brésiliens. L’ensemble des pays de la zone est en forte progression, notamment l’Amérique Centrale et le Chili. Le Mexique quant à lui a été impacté par une base de comparaison élevée liée au renouvellement du parc l’année dernière consécutif à un changement de réglementation. 
  • Amérique du Nord (+23%) : La performance remarquable du Groupe aux Etats-Unis s’est poursuivie ce trimestre (+68%), portée par la progression du déploiement des solutions EMV et NFC sur tous les segments, tant auprès des grandes enseignes, que des petits commerçants et désormais des micro-marchands, avec des solutions de paiement mobile adaptées. Fort d’une présence commerciale accrue, Ingenico Group se positionne pour capter la montée en puissance de l’EMV sur de nouveaux verticaux tels que le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, à l’instar du déploiement de terminaux EMV tactiles pour G6 Hospitality (Motel 6 et Studio 6).
    Comme attendu, la performance au Canada a été affectée par une base de comparaison très élevée du fait d’une commande exceptionnelle enregistrée au deuxième trimestre 2014. 
  • e-Payments (+15%) : Ingenico Group a de nouveau enregistré une croissance à deux chiffres sur ses deux entités de paiement en ligne, soutenues par la croissance du marché de l’e-commerce. En outre, l’activité de GlobalCollect (+15%) a bénéficié d’un mix produits positif lié à ses activités de change pour les transactions transfrontalières. 

 

Une marge brute en progression de 25%

Au premier semestre 2015, la marge brute ajustée atteint 474 millions d’euros (44,8% du chiffre d’affaires) et augmente de 25% par rapport au premier semestre 2014 pro forma 2 soit une progression de 80 points de base.
La marge de l’activité Terminaux représente 47,8% du chiffre d’affaires, soit une augmentation de 40 points de base 2. Cette performance est liée à la croissance soutenue sur ce segment, associée à un mix produit et géographique favorable.

En parallèle, la marge brute de l’activité Services de paiement est en progression de 170 points de base en pro forma 2 à 38,2% du chiffre d’affaires. Cette forte progression repose sur trois éléments : des progrès continus de maîtrise des coûts sur la plateforme Axis, un planning de dépenses sur l’activité e-Payments qui prévoit des charges plus élevées au second semestre et des résultats positifs sur les activités de change.

 

Des charges opérationnelles maîtrisées à 23,9% du chiffre d’affaires

Au premier semestre 2015, les charges opérationnelles ajustées s’établissent à 253 millions d’euros, en progression de 15% du fait d’une augmentation des dépenses d’investissements pour accompagner la croissance. Ces charges s’établissent à 23,9% du chiffre d’affaires contre 25,5% au premier semestre 2014 pro forma 2

 

Une marge d’EBITDA en progression de 240 points de base à 23,6% du chiffre d’affaires

En données pro forma 2 , l’EBITDA est en progression de 37% à 249 millions d’euros contre 182 millions d’euros au premier semestre 2014. La marge d’EBITDA s’établit à 23,6% du chiffre d’affaires, en progression de 240 points de base. 

 

Une marge d’exploitation (marge d’EBIT) en progression de 240 points de base

En données pro forma 2, le résultat d’exploitation courant ajusté (EBIT) est en progression de 39% à 221 millions d’euros contre 159 millions d’euros au premier semestre 2014. La marge d’exploitation s’établit à 20,9% du chiffre d’affaires, en progression de 240 points de base. 

 

Un résultat opérationnel en hausse 

Les autres produits et charges opérationnels s’élèvent à -3 millions d’euros contre -2 millions d’euros au premier semestre 2014.
Au cours du premier semestre, les charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition s’élèvent à 25 millions d’euros contre 26 millions d’euros au premier semestre 2014 pro forma 2.

Après la prise en compte des charges relatives à l’allocation de prix d’acquisition et des autres produits et charges opérationnels, le résultat opérationnel est en progression à 194 millions d’euros contre 119 millions d’euros au premier semestre 2014. La marge opérationnelle est en progression à 18,3% du chiffre d’affaires.

 

Un résultat net part du Groupe en progression 

La charge d’impôt est en progression à 64 millions d’euros contre 37 millions d’euros au premier semestre 2014. A fin juin, le taux d'impôt effectif du Groupe est estimé à 34%, pénalisé par un mix pays moins favorable. 
Le résultat net intègre un résultat financier de - 6 millions d’euros.
Au premier semestre 2015, le résultat net part du Groupe est en forte progression à 122 millions d’euros contre 75 millions d’euros au premier semestre 2014. 

 

Une situation financière solide adaptée au plan de croissance du Groupe

Les capitaux propres, part du Groupe, augmentent à 1395 millions d’euros.

Au cours du semestre, les opérations ont généré un free cash-flow de 59 millions d’euros, stable par rapport au premier semestre 2014 du fait de l’augmentation sensible des impôts payés et d’une variation de BFR plus importante. Le BFR est toutefois en amélioration puisqu’il représente 11% du chiffre d’affaires contre 12% l’année dernière grâce à une bonne maîtrise des stocks et des créances clients. L’objectif de conversion à 45-50% de L’EBITDA/FCF est confirmé pour l’année.

Ingenico Group a émis  avec succès le 26 juin 2015 des obligations convertibles (OCEANEs) à 7 ans ne portant pas d’intérêt pour un montant de 500 millions d’euros. L’endettement net du Groupe est en baisse à 441 millions d’euros au 30 juin 2015, dont 111 millions d’euros liés au remboursement anticipé de l’OCEANE en début d’année.

En conséquence, le ratio d’endettement net rapporté aux fonds propres s’établit à 32% et le ratio d’endettement net rapporté à l'EBITDA est ramené à 0,9x contre 1.8x fin 2014 pro forma soit un retour à la situation financière d’avant l’acquisition de GlobalCollect. 

 

Eléments marquants du deuxième trimestre 

Partenariat stratégique avec Fosun
En mai 2015, Ingenico Group a annoncé un partenariat avec Fosun afin d’accélérer sa stratégie de développement en Chine. Dans le cadre de cet accord, un des fonds gérés par Fosun a pris une participation de 20% dans la holding d’Ingenico Group basée à Hong Kong et dédiée aux activités de sa filiale Landi en Chine. 

Collaboration entre Ingenico Payment Services et Google Inc.
Au deuxième trimestre 2015 Ingenico Payment Services a signé une collaboration avec Google Inc. afin de faciliter les ventes en ligne des marchands à l’international. Ce programme pilote, initié dans un premier temps en Belgique, unit les expertises des deux sociétés en matière de paiement et d’habitudes de consommation pour fournir aux marchands des outils d’aide à l’internationalisation.  

Entrée de Bpifrance en tant qu’actionnaire d’Ingenico Group
Bpifrance a acquis 5,5% du capital d’Ingenico Group auprès de Morpho, filiale à 100% de Safran. 

Succès de l’émission d’OCEANEs
En juin 2015, Ingenico Group a lancé une émission d’OCEANEs à échéance 2022 d’un montant nominal de 500 millions d’euros, avec des obligations ne portant aucun intérêt et une prime d’émission de 55% par rapport au cours de référence 4 de l’action Ingenico Group. Cette émission permet au Groupe, qui a su tirer  profit des conditions de marché favorables, de diversifier ses sources de financement et de financer sa stratégie de croissance rentable.  

 

Perspectives

Le Groupe relève son objectif de croissance annuelle du chiffre d’affaires qui devrait se situer entre +10% et +12% à données comparables 5.

Compte tenu des bonnes performances opérationnelles réalisées au premier semestre sur ses deux activités, le Groupe relève également son objectif de marge d’EBITDA qui devrait être supérieure ou égale à 22% du chiffre d’affaires pour l’année 2015.

 

Conférence téléphonique

Les résultats du premier semestre 2015 seront commentés lors de la conférence téléphonique du Groupe qui aura lieu le 29 juillet 2015 à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : 01 70 99 32 12   (depuis la France), +1 334 323 6203 (pour les Etats-Unis) et
+44 (0)20 7162 0177 (pour l’international) avec le numéro de conférence : 954277. La présentation est disponible en fin de page.

 

 

  1.  A périmètre et change constants.
  2. Données financières pro forma incluant la contribution de GlobalCollect à compter du 1er janvier 2014
  3. 12 mois glissants
  4. Ce cours de référence est égal à la moyenne pondérée par les volumes des cours de l’action de la Société constatés sur le marché réglementé Euronext à Paris depuis l’ouverture de la séance de bourse le 23 juin 2015 jusqu’au moment de la fixation des modalités définitives des Obligations
  5. Chiffre d’affaires pro forma 2014 à 1846 millions d’euros

Votre choix concernant les cookies sur ce site

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre navigation sur ce site. Certains enregistrent vos préférences d'utilisation (langue, localisation, personnalisation), d'autres collectent des statistiques. On vous donne le choix d'accepter tous ces cookies en cliquant sur le bouton "Accepter" ou bien de les paramétrer en cliquant sur "Définir mes préférences".

Accepter Définir mes préférences